L'abécédaire subliminal

Publié le par Sylvain Thuret

Bienvenue à l'abécédaire ! N'hésitez pas à y revenir régulièrement pour en déguster les nouvelles entrées et assaisonements.

-A-
  • Abitbol George : Homme le plus classe du monde. Faché avec la ruralité. Pas vraiment un fan d'Elvis. Déconseille la mousse au chocolat du patron.
  • American Recordings : label éclectique de Rick Rubin, cofondateur de Def Jam. Nom éponyme de la série d'albums produite pour Johnny Cash entre 1993 et 2006.
  • Ané Dominique : sous le sobriquet de Dominique A a dominé et domine encore la chanson française depuis 1992. Des roupignoles. Propension à faire du chiant. Parle de Johnny Cash, Leonard Cohen, Terry Callier et Daniel Johnston sur son site web. Aurait la présence scénique d'un Brel ou d'un Ferré.
  • ADJFI : Association des Jeunes Folkeux Irresponsables. Cette association regroupe de jeunes compositeurs interprètes qui ont eu l'idée saugrenue de faire perdurer le folk et la country dans les années 90, pays de Nirvana et 2 Unlimited. Membres de l'association : Palace Brothers, Sixteen Horsepower, Calexico, Catpower, Mazzy Star, Damien Jurado. Conséquences aléatoires : Hope Sandoval chez Air France, Nick Drake en Wolkswagen à la Croix rouge, José Gonzales chez Sony Bravia. Maison Tellier. Herman Dune.

    Antony & the Johnsons : il y a quinze ans je me suis levé en plein milieu de la nuit pour réecouter une trouvaille obsédante, l'oreille fébrile contre l'enceinte. C'était Suzanne de Cohen. En 2004 Im a bird now m'a fait relever une seconde fois. Son interprétation de la supplique If it be your will de Cohen, pour les besoins du film Im your man, fait partie des choses tangibles de ce monde.

-B-

  • Bono : Zelig pop. Ne sait plus quelle veste porter. Problème de vue.


- C-


  • Carpenter John : cinéaste énervé, contestataire.  Poésie sèche, sombre. Humaniste contrarié. Grand formaliste. Classicisme pop. Traduction : filme des monstres dégoulinants à la manière de John Ford et Howard Hawks, ses maîtres. Insistance, acuité du regard, cadre rigide, grand angle, proximité du mal.  Disciples : nombreux, dont Hideo Kojima, Robert Rodriguez et Florent Siri. Plus grands films : a peu près tous. Si on a pas le temps de tout voir ? Starman, The Thing, Assaut, New York 97. Fulgurances : de l'autre coté du miroir dans Prince of darkness, décapitation dans Cigarette Burns, sur l'autoroute et dans la salle de cinéma avec In the Mouth of madness, première séquence d''Halloween, à peu près tout The Fog, première demie heure de They Live.
  • Cash Johnny : père fondateur du rock'n roll. Le sol, la terre et le vent. Mont Rushmore. Anar de droite dixit Jean Brice Godet. Plus important qu'Elvis. Rôle de la presse spécialisée Française dans la reconnaissance de sa dernière décennie : néant. Disciple le plus crédible : Steve Earle.

    Chambers N
    . : ami d'enfance. Lors d'une soirée entre anciens de la maternelle, me demande du Jazz. Je mets Kind of Blue. "Non mais t'as pas du vrai jazz ?"
  • Cohen Leonard : juif errant télescopant l'Histoire et ses relations sentimentales. Quête du père, poids de la mémoire. Auschwitz mon loulou. Révolution de l'intime. Voir Dylan. Club des Grands Canadiens Anglophones.
  • Cronenberg, David : cinéaste canadien sanguin et cérébral. Intéressé par le rapport entre le corps et la technologie. Thème récurrent du réseau : des êtres dans Shivers et Eastern Promises, d'images dans Videodrome, autoroutiers dans Crash, télétransport dans The Fly, virtuels dans Existenz. 

-D-

  • Dion Céline : voir Piaf Edith.

-G-

  • Gagez Louis : peintre abstrait. La terre se noie dans le ciel. Illustre la Terre du Milieu sans le savoir.


- M -

Maurice Jean-François : trop rapidement classé au rayon bide et musique, la poésie solaire et décomplexée de ce chanteur pour drame étonne aujourd'hui encore par sa fraicheur et son verbe langoureux. Ses incontournables : 28 degrés à l'ombre et Pas de slow pour moi, dont voici un extrait :

-N-

  • Nelson Rick(y) : Gueule d'ange au mood galant. Plus cool tu meurs dans Rio Bravo, Teen Idol à l'indolence fascinante. Pour Caroline, "donne envie de boire un coca dans un vieux drugstore".



-P-

  • Piaf Edith : Petite femme habillée de noire. Plus grande chanteuse francophone du monde. Pour toujours.

-S-

  • Schuman Mort(imer) : aux USA écrit pour Elvis Presley et Janis Joplin. En France pour Sheila et Claude François. Papa Tango Charlie, Le lac majeur, Un été de porcelaine en boucle sur Chérie FM, c'est lui. Dans une interview accordée à Libération (recherche réf en cours), déplore le manque de culture musicale des Français. Porte très bien son sobriquet depuis 1991.

    -T-


  • The Twilight Zone : Programme préfigurant l'implosion de la Société américaine des sixties. Me demandez pas pourquoi ni comment.
  • Tindersticks : plus grand groupe anglais de ces  20 dernières années.  Creuset  d'une anglitude  absolue  et d'influences Nord Américaines  (Lee Hazlewood, Leonard Cohen, Townes Van Zant, Miles Davis) voire espagnoles et mexicaines. En fin de vie. Discographie : complète. Disques solos du chanteur Stuart Staples sont du même acabit. Se déguste avec un bon thé, seul ou avec lui/elle.
-U-

  • Urbanus Fientus : Comic strip ayant pigeon sur rue. Fulgurance volatile, discussions avec le présent, humour salutaire.
 -Y-

  • Young Neil : Fait partie du Club des Grands Canadiens Anglophones avec Gordon Lightfoot et Leonard Cohen. Faché avec George. Sa nouvelle interprétation de Four Strong Winds au Ryman auditorium enregistré par Jonathan Demme est digne du Voyager Golden Record. Continue à faire de grands disques.

Publié dans Abécédaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

labeille 18/05/2009 19:19

Twilight zone... bien vu !
Tu te souviens ? un certain soir après un concert bruyant !?

Sylvain Thuret 30/11/2007 18:53

Effetivement, Jean-François Maurice fera très rapidement une entrée fracassante dans l'abédédaire.
Mais trop de génies tue le génie, celui ci valant à mon gout tous les autres.

Landry 30/11/2007 18:43

Jean Michel Rubens ?
Jean François Maurice ?
Daniel Fleury ?
Et Jean Michel Farinet ?
Et Rick & Pitt ?
Jean Pierre Sauser ?
Jean Yves Dupont ?
Et X13 ?

Où sont-ils tous les bons vieux classiques ?