Président, c'est un métier

Publié le par Sylvain Thuret

A force de regarder les messages successifs de Sébastien Ruchet, président de No Life, s'adressant aux internautes au sujet des difficultés que connaissait sa chaîne - tandis que certains de ses animateurs vedettes prenaient le melon et avouaient publiquement leur désir de ramper aux pieds de Dorothée sur TF1- je me suis demandé où j'avais déjà pu voir une telle maitrise du dialogue audiovisuel. 




Et cette nuit, j'ai eu un flash ! Je savais bien que j'avais déjà vu ce style enjoué quelque part. 


Comme quoi on peut être président d'une chaine de jeu vidéo et être aussi gai luron qu'un président sortant de la Ve. Remarque, il le dit lui même dans une interview donnée lors d'un Japan expo :  "je suis le gars qui s'occupe de la paperasse chez No Life, des trucs pas drôles, pendant que les autres fabriquent les trucs sympas pour la chaine". 

Au rayon des trucs pas drôles, il avait pris le temps de répondre à ma proposition de diffuser ma petite carte postale sur le Festival du jeu vidéo sur la chaine et/ou sur le site. Soit trois minutes de programmes cadeau. J'ai eu droit a une réponse hyper détaillée du pourquoi du comment il était impossible de la diffuser, quid des droits, quid de la technique défaillante, quid quid quid. J'étais partagé entre un sentiment de respect, un professionnel qui prend le temps de vous répondre de manière personnelle, courtoise et argumentée, c'est justement la marque d'un très grand professionnalisme, mais aussi l'étonnement devant autant de rigidité, surtout venant de la part d'une personne qui visiblement subit elle même la rigidité de forces décisionnaires sourdes et aveugles qui empêchent No Life d'exister à une plus grande échelle de diffusion, sur le câble et satellite. Il y a bien une émission de B.D, tout à fait honnête par ailleurs, sur la Chaîne Parlementaire. Alors pourquoi pas No Life, une chaîne parfois tellement en phase, décontractée et pointue avec la culture actuelle des 15 - 35 que l'on mesure à rebrousse poils le vide galactique des émissions culture/jeunesse/médias sur le réseau national depuis 20 ans.    

Aux dernières nouvelles,
Gameblog et No Life se sont rapprochés, sous l'égide d'Ankama impliqué dans les deux groupes (Fabrizio mène l'enquête). Et ma vidéo a trouvé une diffusion sur la Web Tv du pays d'Aix TV7 Provence (30000 visiteurs/mois). 

Pour 2010, on peut donc souhaiter à No Life de perdurer et de briller de mille feux. Et à Sébastien Ruchet de décoincer un peu, même si c'est dur ! Du professionnalisme, oui, il semble en avoir à revendre et ça m'inspire de cheval. Mais cette rigidité qui ferait passer ses géôliers du Mediacabsat pour des partouzeurs de gauche, ça doit pas être drôle à porter tous les jours.    

Dans un interview des auteurs du très recommandable Suck my Geek, on apprend que le titre retenu pour le documentaire avait hérissé les poils de Sébastien, rebuté par l'allusion sexuelle et "l'insulte" qu'elle véhiculait envers les geeks. Relax man, top of the pops !



 

Publié dans Gaming

Commenter cet article