Gaming Vs Real life : Eric Chahi, les volcans et la supra conductivité

Publié le par Sylvain Thuret

7297.jpg

Mouvement 1 : Eric Chahi et les volcans 

La grande nouvelle de cet E3, ce n'est bien sûr pas la Xbox slim encore plus moche que la première du nom, ce n'est pas Natal qui devient Kinect (sic), ou encore le nouveau Zelda ("cuuuua, ya un nouveau Zelda ?"). Non, la vraie bonne et grande nouvelle de cet E3 les mecs, c'est le nom d'Eric Chahi qui apparaît clair net et précis dans la présentation d'un nouveau jeu Ubisoft, Project Dus (workin title). Eric Chahi qui en 1992 avait signé le plus beau jeu du monde, Another World, qui démarrait sur une expérience tournant fortement très mal (j'aime tourner ce genre de phrases) le tout à base d'accélération de particules.

Les années passent et Chahi joue s'enfonce petit à petit au Coeur des ténèbres, pour ne plus donner signe de vie après la sortie de son second jeu. Dix années pendant lesquelles le jeu vidéo avance sans lui mais aussi grâce à lui : Ico et Shadow of the Colossus, où croyez vous qu'ils ont pris racines ?

Et bien chez nous, en France, la France des années 80 en pleine explosion pop et ouverture des canaux media et culture sous Mitterrand, une génération nourrie à Metal Hurlant, K.DickRock & folk, Mad Movies, au Fleuve Noir, à la bande dessinée, au cinéma fantasy US (Romero, Scott et Lucas entre autres) et qui trouve dans le jeu vidéo un terrain d'expression permettant de découvrir de nouveaux territoires et de croiser toutes ces influences, ces sensibilités décloisonnées. Au jour le plus pourpre de Saturne, c'est Cryo qui adapte Herbert, Raynal qui adapte Lovecraft et Chahi qui rêve d'un autre monde. Le monde entier, qui je le rappelle est un cactus, est en émoi, à l'exception de la France évidemment qui en dehors des magazines spécialisés et des premiers férus, attendra 15 ans pour décorer Raynal de l'ordre de la Légion d'horreur. A peu près au même moment, Nadine Morano associait, blanche comme la neige, le jeu vidéo à la pédophilie dans un spot digne d'un sketch des Monty Pythons. Pour Ulrich, Herbulot, Chahi et consorts, je crois bien qu'il va falloir attendre un peu.    

Et pour avoir reproduit dans un classeur la plupart des personnages du jeu au crayon sur un calque, j'attendais le retour de ce dernier avec impatience et curiosité. Car j'ai vu Ico se dresser à hauteur de la sensibilité de ses deux jeux. J'ai vu l'influence et le génie qu'il avait eu en créant les première véritables séquences cinématiques de toute l'histoire du jeu vidéo. J'ai vu sa narration et son gameplay iconoclaste d'Another World, qui ne se tenait pas à une représentation ou type d'action figés pendant tout le jeu. C'est un grand monsieur, qui je pense compte beaucoup dans la culture française pour avoir, très jeune, relevé autant de défis, crée autant de poésie et imposé des standards narratifs et artistiques. 

Et en regardant cette première vidéo IN PROGRESS diffusée via Gameblog, je remarque le ton écologique, avec l'évocation d'une population indigène soumise à un "Grand cataclysme" (Les Mondes engloutis, des français très inspirés par Moebius, encore) et l'importance de la nature, des montagnes, du relief. Pendant ses années de déconnexion, j'avais lu à l'époque que notre french Auteur était aller voir le monde, et qu'il avait notemment à la rencontre des volcans en fusion : http://www.volcans.info/eric_chahi_vanuatu.htm

Ces photos prises par Chahi datent de 2004.

Gaming-1339.jpgGaming-1699b.jpg

Et voici des photos d'écran du Projet Poussière (source Gameblog) :

Sans-titre-1-copie-1.jpg

Sans-titre-2.jpg

Etonning not ? Il nous l'avait dit, tout comme le titre du blog d'Eric Viennot, tout comme l'invite graphique de la Wii à aller plutôt voir dehors si on y est : il n'y a pas que le jeu vidéo dans la vie. Il est très important à son niveau, de vivre, de connaitre des expériences et de s'en nourrir pour créer ensuite. Soit une démarche totalement opposée à celle d'un John Romero qui déclarait après Doom et Quake et leur incroyable performance purement technologique, qu'une histoire dans un jeu vidéo (ou des personnages, ou des sentiments, ou par extension dirons nous, une vision du monde, quelle qu'elle soit) était comme un scénario dans un film porno. Soit un discours qui aujourd'hui se rapprocherait gravement des dérives de Nadine Morano citée plus haut. En 94, ce discours était encore à peu près entendu, puisque nous étions encore tous ados et que c'était encore l'ère des whiz kids et des nerds. Mais aujourd'hui, la percée artistique et narrative entamée par des jeux comme Another World a payé. La donne est du côté d'Heavy Rain, Alan Wake et Red Dead Redemption, en attendant le prochain Ueda.  

 

AW_esquisse-6.jpg

Mouvement 2 : d'Another world à la réalité scientifique, featuring Gorge Profonde  

Et depuis toutes ces années, et l'introduction historique d'AW, où le scientist Layster Chaikin se voyait projeté sur une autre planète au cours d'une expérience des plus orageuses, je me demandais bien ce qu'était un accélérateur de particules... dont on nous parle et reparle depuis 2008 avec le LHC situé à Genève

Aussi quand notre indicateur Gorge Profonde, qui aujourd'hui pour la Mensuelle est un ancien du CERN, était assis à côté de moi l'autre jour à table, j'en ai profité pour satisfaire une vieille curiosité et mettre à profit quelques nuits blanches. 

heragem.gif

Angelo Gandi du Cern, Gorge Profonde, ici à gauche.

"Gorge Profonde, toi qui me parle tout le temps du CERN, je veux tout savoir sur l'accélérateur de particules ! 
- Tu sais Sylvain, c'est un projet international, qui convoque les plus grands scientifiques de tous les pays, avec un budget que l'on pourrait pratiquement qualifier d'illimité. 
- J'ai vu que les premières expériences avaient pu être mises en place récemment. Que s'est il passé au lancement en 2008 ?
- Ils se sont rendus compte qu'ils avaient été faibles sur la qualité de certains composants liés aux aimants. Ils ont donc réctifié le tir et les premiers retours actuels semblent positifs.
- Oui mais justement, à quoi il sert cet accélérateur de particules ? On nous dit bien que cela pourrait changer la face du monde... mais quelle face exactement ?
- Il s'agit de recherche fondamentale à un haut niveau, le plus haut niveau actuellement en terme de supra conductivité et de vide absolu. Il est question de valider - ou d'invalider-  certaines théories. Il faudra peut être attendre une dizaine d'années ou plus pour connaître les retombées quotidiennes de ces recherches. Ce que je peux déjà te dire, c'est qu'elles ont déjà favorisé l'imagerie médicale. C'est là une avancée aussi récente que concrète. 
- La façon de scanner le corps humain ? 
-Exactement, le niveau actuel de représentation est du aux recherches menées ces 5/10 dernières années. Des équipes hospitalières sont en détachement sur place. 
- Tu peux me passer le rosé s'il te plait ? 

Conclusion 

Pour rester dans la Suisse et paraphraser un certain Jean-Luc, on pourrait dire que le jeu vidéo mène à tout. Et inversement. 

Et que fondamentalement, je rêve d'un autre monde et c'est pour cela je pense que je suis autant attaché à la fiction en général, au jeu vidéo en particulier, ainsi qu'à la SF et à la technologie. 

Fantasmons un peu. Demain nous apprenons la découverte d'une vie extra terrestre douée d'intelligence. Demain nous découvrons qu'il existe d'autres dimensions, parallèles à la notre. Ce qui est sûr, c'est que "nous" irons tous un jour dans l'espace. J'aimerais tellement faire partie de cette génération. Mais je pense que ce sera plutôt celle de mon neveu qui connaitra cette bénédiction. Et quelles seront les personnes les plus aptes à intégrer de tels changements, à passer la seconde ? Les banquiers ? Les commerciaux ? La classe politique ?

Au jour pourpre de Saturne, ce seront les poètes, les rêveurs, les scientifiques et les geeks qui seront aux manettes. A vous tous, Ray Bradbury, Rod SerlingStanley Kubrick, Artur C. Clarke, James Cameron, Jules Verne, Saul Bass, Richard Matheson, Eric Chahi, Neil Young, Darren Arronofsky : merci de mettre la technologie et l'humanité en perspective. 

 

"A bord d'un grand vaisseau argenté, scindant l'immensité de l'univers
J'en atteindrais le bout et je pourrais peut être enfin, y reposer
Ou peut-être me remettre en chemin 
Ou peut-être encore devenir, simple goutte de pluie
Et renaitre ainsi, ainsi et ainsi". 

Highwayman - Johnny Cash's segment, trad. personnelle. 

 

EN SAVOIR UN PTI PEU PLUS ?

 

Itw. de Chahi et Mechner pour le blog d'Eric Viennot : : http://ericviennot.blogs.liberation.fr/ericviennot/2009/10/chahimechner-linterview-des-légendes-1.html

Itw. de Chahi pour Grospixels : 
http://www.grospixels.com/site/chahi.php

"Le LHC a la conquête du modèle standard"; site du CEA :  : http://www.cea.fr/recherche_fondamentale/le_lhc_a_la_conquete_du_modele_standard

Purple Saturn Day : 
http://www.youtube.com/watch?v=o9ImR4WUxwY&feature=related 

 

 


 


Publié dans R&D

Commenter cet article

labeille 15/06/2010 18:40


Ben alors ? Kestu fou ? lol, ça s'annonce pas mal.


Sylvain Thuret 15/06/2010 18:32


L'article est pas terminé, argh.


labeille 15/06/2010 18:23


Ça donne envie !