Figures du féminisme : Lara Croft, par Delphine Arru-Gallart

Publié le par Sylvain Thuret

C'est en lisant ma précédente traduction, consacrée aux femmes de l'industrie du jeu-vidéo que Delphine Arru-Gallart, titulaire d'un DEA en Infocom au Celsa, a tenu à réagir sur Lara Croft, proposant la lecture que voici
 

Lara-Sexy-Dress-copie-2.jpg"Lara Croft pourrait être considérée comme une figure du néo-féminisme dans le sens où elle signifie la sophistication, la sensualité féminine dans un monde de violence. Or tant qu'il y a élégance, désir du beau, du "montré/caché" et de la sensualité, il y a de l'espoir.

Voici la femme des temps durs, celle qui porte la coiffe tirée à quatre épingles, l'habit tombant parfaitement sur des formes attirantes, dans une parfaite maitrise de son corps et de ce qui le met en valeur, sans trop en donner au spectateur. Le fashion étudié comme rempart à la barbarie. Vas-y Lara, fight, et hauts les seins !!"

Cette plume fantasmique, qui n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd, mérite un commentaire. Pour ma part chère Delphine, je pense que Tomb Raider a été initialement développé par une équipe d'hommes, dans le but de titiller la libido interdite des nerds du monde entier, et qu'on en a fait un objet marketing pour vendre du U2, du magazine chébran, de la Seat Cordoba et du jeu vidéo à ma grand-mère (le véridique "tiens, cette année elle porte des couettes" dans la bouche d'une quinqua menant ses ouailles à la Fnac lors de la sortie du 4 en 99).

L'affichage d'une sensualité débordante à coups d'images - ô combien léchées - à travers les médias de masse est-elle une affirmation de la féminité ou un recul de l'esprit au profit d'un paraître aussi artificiel que contagieux ? Le fait est qu'on se met à rêver d'un texte, tant attendu, sur Mary Poppins, pour enrichir notre série Figures du féminisme. C'est bientôt Noël, alors prions. 

                                                                                                             

 

 

Publié dans Gaming

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article