Enlacés sans Lhasa

Publié le par Sylvain Thuret

En 2006 tu étais là sur scène au Café de la Danse, invitée surprise de Stuart Staples pour interpréter vos duos. Les meilleurs ensemble ! J'étais accompagné d'Alexandre. J'ai pris des photos floues de vous deux. Trois albums de cette tenue Lhasa, c'est déjà beaucoup. Mais là tout d'un coup, cela me semble trop court.

Que Leonard chante des possibles aujourd'hui sur scène, en plat de résistance à la nullité ambiante, c'est une chose, il est d'un autre temps. Mais toi, tu faisais partie de la jeune et fière garde, rare et précieuse, relais de la poésie, des mots et de ce que peuvent être encore nos vies en marge de la lutte métro-boulot-dodo. Tes deux premiers albums, disques d'or en France, ont très probablement fait découvrir "autre chose" à ces milliers de personnes qui t'ont immédiatement adoptée sans matraquage. Parce que tu chantais en espagnol, un folk luxuriant et langoureux de ta voix rocaille et enjôleuse. Un truc instantané.  Un pont, une fenêtre, une porte : tu viens de nous quitter, c'est bien triste, mais nous allons garder avec nous ta voix, et ton génie.  

   A VOIR 

Concert enregistré par Vincent Moon en avril 2009 :

Publié dans Musique

Commenter cet article